En attendant Bojangles

D’après le bestseller d’Olivier Bourdeaut / 1 nomination aux Molières 2018 pour Anne Charrier

Théâtre

mercredi
14 Nov 20h30

Palais des Congrès à Saint-Raphaël

Durée : 1h20

L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom. C’est ce que l’on pense avec ce miracle de spectacle : les émotions qu’il procure perdurent bien après la représentation.

TARIF B : de 13 à 26 €

  • Scéance / Spectacle complet

Sous le regard émerveillé de leur fils, un couple danse sur Mr. Bojangles de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis...
Dans cette famille, celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’osmose entre les trois comédiens, la mise en scène délicate et enlevée, les décors simples et judicieux, produisent un spectacle d’une rare justesse, extrêmement fidèle au roman d’Olivier Bourdeaut, écoulé à plus de 500 000 exemplaires.

 

Spectacle proposé en partenariat avec le Casino Barrière de Saint-Raphaël

D’après le bestseller d’Olivier Bourdeaut / 1 nomination aux Molières 2018 pour Anne Charrier

Roman paru aux Editions Finitude en janvier 2016.
Traduit en 22 langues et vendu dans 40 pays.

Adaptation et mise en scène : Victoire Berger-Perrin
Décor Caroline Mexme
Avec Anne Charrier, Didier Brice, Victor Boulenger

Lumières Stéphane Baquet
Costumes Virginie Houdinière
Musique Pierre-Antoine Durand
Chorégraphies Cécile Bon
Collaboration artistique Grégori Baquet
Assistante mise en scène Philippine Bataille

Une production Atelier Théâtre Actuel, ACME, FIVA Production, la Compagnie Vive et la Pépinière Théâtre Avec le soutien du Théâtre du Blanc-Mesnil

"Retenez bien le nom de cet inconnu : Olivier Bourdeaut. Dans une prose chantante, il fait sourire les larmes et pleurer l’allégresse. Il mérite le succès qui va fondre sur cette fable extravagante et bouleversante." Jérôme Garcin, L’Obs.

"Dans ce roman, la fantaisie règne en maître. L’auteur nous plonge dans un capharnaüm joyeux et plein d’esprit, où l’on se délecte." Sandrine Mariette, Elle.

"Voici un premier roman qui m’a emballé : c’est extravagant, c’est léger, c’est pétillant. Un coup de maître." François Busnel, La Grande Librairie (France 5).

"Ce roman se lit comme un cocktail de folie, de mélancolie, de poésie ; il vous fera passer par les stades les plus délicieux de l’ivresse." Augustin Trapenard, Boomerang (France Inter).

"Olivier Bourdeaut entre en littérature avec une histoire simple, belle, folle et triste. Son récit navigue entre la légèreté du Vian de « l’Écume des jours » et le roman d’apprentissage à la Salinger." Bruno Corty, Le Figaro.

"On retrouve ici le sens du rythme et de la prose imagée de « l’Écume des jours » de Vian, et la légèreté du désespoir de « Tendre est la nuit » de Fitzgerald. À l’instar des deux classiques, « En attendant Bojangles » se lit comme une belle histoire d’amour fou." Léonard Billot, Les Inrockuptibles.

Prix littéraires :
Grand Prix RTL / Lire
Le Roman des étudiants France Culture / Télérama
Prix roman France Télévisions
Prix Emmanuel-Roblès
Prix de l’Académie de Bretagne

En attendant Bojangles

Voir la bande annonce